VERS LA SYLVE DES CIEUX

 

Le soleil gris de l'œil qui se divise

Se mêle aux bleus essors de la douce ancolie

Cris des gouffres subtils

A la poursuite d'âmes sûres

 

La lune brune au regard qui se fend

S'ouvre aux forêts d'éthers constellés de pluie d'astres

Jardin sombre et voûté

Où se niche maint esprit fin

 

L'œil si brun du doux soleil qui se fend

Se mêle aux astres bleus constellés d'ancolies

Gouffre sombre et voûté

Où se niche mainte âme fine

 

De ce regard la lune qui divise

S'ouvre aux forêts de pluie subtil essor des cris

Jardins des gris éthers

A la poursuite d'esprits sûrs

 

Voir aussi DISTIQUES