(Un nouveau texte, destiné à Christelle Teissèdre à paraître chez Rivières).

AU PIED DE LA MONTAGNE

Entre montagne et forêt
Hors le champ des pieds se posent

Cette montagne est en cendres
La forêt des yeux rêve d’incendie

Tout s’absente dans la tête
Sauf si les pieds savent mots dire

En descendant de la montagne
On croise l’énigme du loup

Le mystère demeure entier
Quand seul l’écran des pieds vous parle

La forêt en rougit de sa honte
Se rengorge d’orgueil glousse son plaisir

La montagne se sait en deuil
Mais qui peut se fier au silence du monde

 

Et je me mets en trois
Pour compléter
Le trait d’union
BT-N