Les filles du port de Brest (sur l’air des Filles du bord de mer)

Z’étaient chouettes les filles du port de Brest
Z’avaient des passoires pour le soleil

Y’avait une fille dans l’Finistère
Qui jouait com’ les garçons ma chère,
Ell’chassait les crabes au lasso
Et mettait les voiles à vélo

Comme toutes les filles plutôt sages
Elle aimait nager à la plage
Et s’faire bronzer par tous les temps
Et à Brest c’est pas évident
Et pourtant Et pourtant
Rêvait d’la Belle au bois dormant

Z’étaient chouettes les filles de breton
Z’aimaient bien se prendre pour Cendrillon

Qui n’a jamais été breton
Ne comprend pas la religion
A Brest on se sent plus à l’aise
Pour pratiquer Ste Thérèse

Au Sud c’est plutôt la Castagne
Toulouse c’est un peu l’Espagne
La vie de cocagne au château
Et à Soupex y’en a un beau
Et d’ailleurs Et d’ailleurs
N’y manque qu’Merlin l’enchanteur

Z’étaient chouettes les filles de Soupex
Z’étaient pas douées pour… la cuisine…

Y’a aussi le prince charmant
Qui lui a fait deux beaux enfants
Le prince se nommait Jean-Philippe
Il aime bien qu’on lui fasse des… câlins

Et après tout la quarantaine
C’est l’âge pour être châtelaine
Mais dans 10 ans, comme le temps glisse !
Pourrait finir impératrice
Comme Sissi Comme Sissi
Si c’était si facile aussi

Y’avait une reine dans le château
Paraît qu’son époux en est marteau

Pas marteau, Marty !