Encore un texte tiré des tiroirs du passé. Cette prose parodique est parue dans Huit et demi, produit à l'époque - 82 - par Christian Laune. Il s'agissait de revenir par la littérature sur des oeuvres de jeunes artistes d'alors rassemblés pour une escapade niçoise, ce à quoi Skimao et moi nous étions attelés. Voici parmi les miens celui que je préfère. Jean Laube à cette époque fabriquait à partir de morceaux de lino récupérés de petits êtres ressemblant à des conquistadores peints qu'il plantait à intervalle régulier dans le mur. Je me suis efforcé d'en restituer le caractère conquérant et arrogant.

Voir aussi le texte Paysage, l'archange, la ligne.