Dernier texte pour ce qui me concerne de la série Huit et Demi cette improvisation s'efforçait de rendre compte du parcours sinueux caractérisant les contours des toiles libres d'Henri Rouvière. D'où les mésaventures de cette ligne trop pressée de s'élancer vers le ciel. On peut également lire l'Histrion, Le Paysage et l'Archange en cliquant sur les liens.