NOCTURNE

Un cri dans la nuit
Et c’est le cri de la nuit
Le cri du guerrier
Qui se répercute en longs échos
Sous la chape de plomb
D’un ciel démonté

Un air dans la nuit
Et c’est l’air de la nuit
L’air de la proie
Qui se déploie en volutes profondes
Sous la voute sourde
Du firmament des en-deçà

Une vague la nuit
Et le cours de la vie
Et le temps d’une vague
Qui emporte les signes bruissants
Vers un autre monde
Qui se mêle au mur du monde

Un signe la nuit
Et c’est une merveille
Comme un rayon vermeil
Qui tapisse de miel
La coupole nocturne
Jusqu’au bouquet final

 

Poème à l'attention de Patrice Vermeille : paru en juillet 2008 avec une gravure de l'artiste (Rivières)

http://leseditionsderivieresoulaprespab.midiblogs.com/